Qu’est-ce qu’un poste à souder semi-automatique ?

L’automatisation du soudage peut être divisée en deux catégories de base : le soudage semi-automatique et le soudage entièrement automatisé. Dans le cas du soudage semi-automatique, l’opérateur charge manuellement les pièces dans le dispositif de soudage. Il va par la suite pouvoir, à travers l’unité de contrôle de sa station ou de son poste à souder, paramétrer et contrôler différentes variables de soudage, tout en manipulant le fer ou le pistolet à souder.

Qu’est-ce que le soudage semi-automatique ?

La meilleure façon d’appréhender cette technique de soudage très courante est de la situer dans le spectre des différentes techniques de soudage.

#1 Le soudage manuel

Il s’agit d’une technique de soudage dans laquelle l’ensemble de l’opération est effectuée et contrôlée à la main. Comme le soudeur effectue tout le travail manuellement, c’est un travail physiquement exigeant qui nécessite une certaine concentration, des mesures de précaution et une certaine expérience pour être réalisé dans les règles de l’art.

#2 Le soudage semi-automatique

Le soudage semi-automatique est un soudage manuel mais qui embarque un équipement capable de contrôler de manière automatique une ou plusieurs variables de soudage. Ainsi, le soudeur va toujours manipuler le pistolet de soudage pour réaliser la soudure, mais l’électrode est automatiquement amenée à l’arc. Il s’agit en somme d’un processus hybride qui mêle une partie du soudage manuel et une partie du soudage automatique.

Dans ce système, le contrôle des variables de soudage telles que la vitesse d’alimentation du fil en mode (soudage à l’arc avec métal) et la durée du courant dans le soudage par résistance avec un pistolet de soudage sont automatiques. Toutefois, les outils de soudage restent tenus en main par l’opérateur. Le mouvement relatif entre la panne (ou pointe) de soudage et les pièces à travailler reste là aussi manuel, mais une assistance peut être utilisée. Ainsi, le procédé GMAW peut être utilisé en conjonction avec un moteur à gravité pour améliorer la qualité et la productivité du soudage.

Le lancement et l’arrêt de l’opération peuvent être effectués en séquence, de manière semi-automatique, à l’aide d’un seul interrupteur marche-arrêt. Le système de soudage semi-automatique est généralement utilisé dans les techniques de soudage GMAW et FCAW (soudage à l’arc avec fil fourré). Le procédé de soudage semi-automatique peut éventuellement être utilisé dans les techniques GTAW ou TIG (arc tungstène sous protection gazeuse), SAW (soudage à l’arc submergé) et ESW (soudage vertical sous laitier).

Dans le domaine industriel, toutes les opérations de soudage ne se prêtent pas au soudage automatisé. Les applications qui pourront tirer le meilleur parti de l’automatisation du processus de soudage sont celles où la qualité et la forme sont critiques, avec des tâches répétitives sur des pièces identiques (mêmes dimensions, mêmes matériaux…), etc.

C’est pourquoi le soudage entièrement automatisé se retrouve surtout dans la fabrication des piles, des condensateurs, des solénoïdes, des capteurs, des transducteurs, des soufflets métalliques, des boîtiers de relais, des éléments des ampoules électriques, des filtres à combustible, des thermos, des composants médicaux, des dispositifs nucléaires, des raccords de tuyaux, des noyaux de transformateur, des éléments de vanne et des composants d’airbag. Les entreprises qui assemblent des quantités limitées de produits nécessitant des soudures précises ou critiques peuvent bénéficier d’un système semi-automatique, sans avoir besoin d’investir dans de lourdes installations de soudage entièrement automatisé.

#3 Le soudage à la machine (ou soudage mécanisé)

Il s’agit d’un soudage réalisé avec un équipement qui nécessite simplement une manipulation ou un réglage de l’opérateur en fonction des changements des variables et des conditions de soudage. Le support de la torche, du pistolet ou de l’électrode est maintenu par un dispositif mécanique. Ce dernier peut prendre la forme d’un robot dans le cadre du soudage « smart » ou robotisé.

#4 Le soudage automatisé

Il s’agit d’un soudage avec un équipement qui ne nécessite qu’une observation occasionnelle du soudeur. Dans certains cas, aucune observation et aucun réglage manuel ne sont nécessaires, avec un processus entièrement automatisé, notamment en usine. Pour ce type de soudage, l’activité du soudeur consiste à programmer puis à démarrer la machine et à surveiller les défauts ou les problèmes qui doivent être corrigés en aval.

#5 Le soudage robotisé

Il s’agit d’un soudage effectué et contrôlé par un équipement robotisé qui ne nécessite aucune intervention du soudeur. La principale fonction du soudeur dans le soudage robotisé est de maintenir le contrôle de la qualité et de corriger tout écart ou problème. S’il est qualifié, il pourra également intervenir dans l’entretien et/ou la réparation des machines.

Le poste à souder MIG semi-automatique

En plus de l’unité de contrôle, le principal élément du poste à souder semi-automatique reste le fer ou le pistolet à souder. Les pistolets de soudage semi-automatiques, tenus à la main, sont relativement intuitifs et conviennent donc aux débutants, pour peu que ces derniers prennent les mesures de précaution qui s’imposent. Parfois, ils ont une forme similaire à celle d’un chalumeau oxyacétylénique, avec un fil d’électrode passé dans le canon ou la poignée. Dans certaines versions, où le refroidissement est capital, l’eau est dirigée à travers des passages dans le pistolet pour refroidir à la fois le tube de contact et la buse de gaz de protection métallique.

Le pistolet semi-automatique « courbé » possède un corps incurvé porteur de courant à l’extrémité avant, à travers lequel le gaz de protection est amené à la buse. Ce type de pistolet est conçu pour les fils de petit diamètre. Il brille par une belle polyvalence et une maniabilité à toute épreuve. Il est donc parfaitement adapté au soudage dans les coins étroits et difficiles d’accès et dans d’autres endroits reculés ou en hauteur. Les pistolets à souder semi-automatiques sont équipés de buses métalliques de différents diamètres pour assurer un blindage gazeux adéquat et protéger la soudure de l’oxydation et des autres contaminations.

L’orifice varie généralement de 10 à 22 mm environ, en fonction des exigences de soudage. Les buses sont généralement filetées pour faciliter leur remplacement. Le support conventionnel du pistolet de soudage semi-automatique est également utilisé pour les applications de soudage par points à l’arc où un métal d’apport est nécessaire (baguette généralement). La buse du support est fendue pour évacuer les gaz du point. La poignée du pistolet à souder semi-automatique permet de charger facilement le support à la main contre l’ouvrage. La commande de soudage est conçue pour réguler le débit d’eau de refroidissement et l’alimentation en gaz de protection. Elle est également conçue pour empêcher le fil de « geler » sur la soudure en chronométrant la soudure sur un intervalle prédéfini.

Quels sont les meilleurs postes à souder semi-automatiques ?

#1 Le poste à souder semi-auto MIG de Proweltek

C’est tout simplement l’un des meilleurs postes à souder semi-automatiques sur le critère du rapport qualité prix. Il s’agit d’un poste qui embarque la technologie Inverter (onduleur pour une meilleure stabilité du courant de soudage) et qui permet de souder avec un fil fourré pour protéger les pièces à souder de l’oxydation sans avoir à utiliser un gaz de protection. Ce poste à souder MIG est livré avec une belle mallette avec torche MIG, un câble de masse, un masque de soudage assombrissant et un marteau brosse pour nettoyer les pièces à souder.

L’électronique du poste confère à l’arc une belle stabilité, même en présence de variations de la tension d’alimentation, ces dernières étant neutralisées par l’onduleur. Le module de puissance est protégé par des capteurs thermiques et bénéficie d’un refroidissement efficace par un système de ventilation performant. Voici une petite synthèse des principales caractéristiques techniques du poste à souder semi-automatique MIG de Proweltek  :

  • Tension de réseau : 230 V ;
  • Puissance : 30 à 130 ampères ;
  • Type de soudage : MIG sans gaz de protection (fil fourré) ;
  • NORMES CE « EN60204-1 » / « EN60974-10 » ;
  • Produit fabriqué en Italie ;
  • Fréquence de fonctionnement : 50 – 60 Hz ;
  • Fusible : 16 ampères ;
  • Consommation réelle : 10,5 A ;
  • Consommation maximale : 3,9 kVA ;
  • Facteur de marche en utilisation normale : 50 % à 130 ampères ;
  • Fil fourré de 0,8 à 0,9 mm de diamètre ;
  • Bobines de 100 mm de diamètres ;
  • Classe de protection : « IP21 » ;
  • Dimensions du produit : 120 x 255 x 275 mm ;
  • Poids du produit : 4,6 Kg.
Poste à souder MIG NO GAZ PROMIG 140 Numérique Proweltek Semi automatique Garanti 3 ans
  • Poste à souder semi automatique portable PROMIG 140 PROWELTEK SYNERGIC TECHNOLOGIE INVERTER. Soudage MIG avec fil fourré hyper puissant et fiable -Livré en mallette avec torche MIG Câble masse Masque et marteau brosse. Dim: 120 X 255 X 275 mm Poids 4.6 Kg

#2 Le poste à souder semi-automatique MIG MAG de Stanley

Stanley est une valeur sûre qui propose une belle gamme de postes à souder semi-automatiques pour les bricoleurs avertis et les professionnels. Le modèle MIG MAG Mikro est un poste à souder semi-automatique compact et transportable  idéal pour les travaux de soudage en continu. Il propose deux positions de réglages et 10 vitesses d’entraînement du fil et embarque une protection thermostatique contre les surcharges pour souder en toute sécurité. On vous conseille le poste à souder semi-automatique MIG MAG Mikro de Stanley pour le soudage de l’acier, de l’inox, de la fonte et même de l’aluminium.

Sale
Stanley 460215 MIG MAG 90A Poste à Souder Mikro Semi-Automatique
  • Compact et transportable
  • Ideal pour la soudure en continu
  • 2 positions de reglages
  • 10 vitesses d'entrainement du fil
  • Protection thermostatique contre les surcharges

Ce poste à souder est livré avec une torche, une pince de masse, une bobine de fil fourré de 0,8 mm de diamètre, un masque de soudure certifié « CE » et une brosse marteau pour nettoyer les pièces avant le soudage et maximiser ainsi la qualité de la soudure. En somme, le poste à souder est livré prêt à l’emploi pour vos travaux de réparation et de bricolage (tôlerie comprise). Il est compatible avec des bobines de fil en acier fourré d’un diamètre maximal d’un millimètre. Voici les principaux avantages de ce poste à souder semi-automatique :

  • Soudage en continu sans perturbations ;
  • Belle productivité ;
  • Très peu de fumée au soudage ;
  • Pas de décrassage du laitier ;
  • Possibilité de souder dans toutes les positions sans altération des performances de soudage ;
  • Taux de dépôt du métal élevé et importante plage d’épaisseurs de soudage,
  • Une certaine polyvalence, avec la possibilité de réaliser des travaux de ferronnerie, de serrurerie, de tôlerie et de réparation de diverses pièces métalliques, en vous contentant de travaux légers et courants, sans complexité particulière.

Voici une petite synthèse des principales caractéristiques techniques du poste à souder semi-automatique MIG MAG de Stanley :

  • Intensité de soudage : de 35 à 95 A ;
  • Tension à vide : 17 – 23,5 V ;
  • Puissance absorbée : 1,9 kVA ;
  • Cycle de marche à 20°C : 20 % à 95 ampères ;
  • Deux intensités de soudage ;
  • Réglage vitesse déroulement fil en continu.