Pourquoi opter pour un poste à souder MIG sans gaz ?

Le poste à souder MIG sans gaz, également connu sous le nom de poste à souder à fil fourré, est un procédé d’assemblage de métaux assez simple qui convient bien aux débutants qui veulent souder au MIG sans avoir à manipuler une bouteille de gaz. Les postes à souder MIG sans gaz (ou postes à souder MIG No Gas) sont livrés prêts à l’emploi. L’opérateur peut utiliser sa machine dès réception. Il s’agit donc d’un soudage MIG à fil fourré qui convient particulièrement aux travaux à réaliser à l’extérieur ou dans des endroits confinés qui rendent l’utilisation d’une bouteille de gaz de protection compliquée.

Soudage MIG avec gaz Vs. Soudage MIG sans gaz

Pour bien maîtriser la technique du soudage MIG sans gaz, il s’agira dans un premier temps de comprendre l’utilité du fil. Les deux procédés de soudage MIG, avec et sans fil, utilisent un fil à souder. Contrairement à un poste à souder utilisant une baguette, le poste à souder au fil va placer l’électrode consommable sur un rouleau de fil plutôt que sur une longue tige d’acier pour former le cordon de soudure. Le fait d’actionner un poste à souder MIG (avec gaz) va déclencher une cascade d’opérations.

Tout d’abord, lorsque vous avez votre bouteille de gaz accrochée à votre poste à souder, le gaz commence à s’écouler, le fil commence à s’alimenter et l’arc se déclenche. Comme son nom l’indique, le poste à souder MIG No Gas n’utilise pas de gaz, mais plutôt un fil « creux » rempli de flux que l’on appelle « fil fourré ». Le flux est utilisé pour protéger le bain de fusion de la contamination et de l’oxydation lorsqu’il refroidit. En somme, le flux joue le même rôle que le gaz de protection utilisé dans le soudage MIG conventionnel. Le fil utilisé avec le procédé MIG avec gaz est un fil plein car aucun flux n’est nécessaire.

Souder au MIG sans gaz à l’extérieur

En utilisant un poste à souder MIG sans gaz, vous allez pouvoir réaliser des travaux de bricolage, de réparation et d’assemblage à l’extérieur sans problème, même dans des conditions venteuses. Le noyau de flux jouera parfaitement son rôle à l’extérieur. Le fil contient un flux à l’intérieur, permettant de créer un laitier sur le dessus du cordon de soudure lorsqu’il refroidit. Ce laitier protège le bain de fusion du vent et empêche les gaz atmosphériques d’y pénétrer. Si vous ne pouvez pas utiliser un poste à souder MIG conventionnel par temps venteux, c’est parce que le gaz de protection sera « emporté » par le vent et que vos soudures resteront poreuses.

La porosité est un ensemble de trous qui affaiblissent les soudures, donc si vous n’utilisez pas de fil fourré, ne travaillez pas dans des conditions venteuses. De plus, un poste à souder MIG sans gaz donnera de meilleurs résultats avec des métaux sales ou de mauvaise qualité. Lorsque vous soudez avec un poste à souder MIG conventionnel, vous devez toujours vous assurer que votre métal est propre avant de le souder.

Le soudage MIG sans gaz est similaire au soudage à la baguette car les deux utilisent un flux. C’est ce dernier qui permet une certaine « indulgence » sur les métaux sales. Cela ne vous exonère pas de nettoyer le métal à travailler dans un premier temps pour améliorer le rendu final de votre soudure.

Les différentes étapes du soudage MIG sans gaz

Etape n°1

Commencez par assurer les conditions de sécurité pour un soudage serein, quel que soit votre niveau. Le soudage est une tâche exigeante et potentiellement dangereuse qui comprend plusieurs risques. Il s’agit notamment des températures très élevées qui peuvent provoquer des brûlures, de la lumière ultraviolette (UV) nocive aux yeux et à la peau, de risques d’inhalation de gaz toxiques, etc. Cela implique que pour souder en toute sécurité, vous devez prendre toutes les précautions nécessaires et disposer de l’équipement de protection adéquat avec des gants épais, un masque à souder, des vêtements longs, un système de ventilation, etc. En plus de garantir votre sécurité, cela permet également d’améliorer votre confort et votre efficacité.

Etape n°2

Le soudage MIG sans gaz est donc plutôt indulgent sur les métaux sales. Cependant, lorsque vous prenez le temps de bien nettoyer la pièce à souder, vous allez améliorer la qualité du rendu final. Il est assez facile de nettoyer le métal que vous allez souder. Il suffit d’utiliser une brosse pour le frotter ou, mieux, le meuler. On va chercher à éliminer des matières comme le sable, la terre et les débris. Cela permet également d’éliminer tout l’air emprisonné, ce qui donne une soudure plus solide et plus esthétique. Lors du meulage, veillez à orienter les étincelles dans la direction opposée à votre main.

Etape n° 3

Décidez de la machine que vous utiliserez pour souder. Choisissez un appareil de soudage assez puissant, capable de souder des métaux épais, le cas échéant. Le meilleur modèle, si l’on prend en compte le critère du rapport qualité – prix, reste le poste à souder MIG 200 MI signé Röhr . Ce poste à souder Inverter polyvalent permet de souder avec ou sans gaz avec une puissance de 200 A. Il permet également de souder en mode MMA sans problème.

Röhr MIG-200MI - Poste à souder 3 en 1 - MIG/MMA Onduleur - avec/sans gaz - technologie IGBT - 240 V - 200A DC
  • Carbone Acier, acier inoxydable et alliages schwei ?En peut
  • Automatique Hot Start???Le système ERM ?glicht, pour la démarrage F ?R schnelleren Z ?ndung der schwei ? Arc
  • Anti Stick???Cette fonction empêche le coller électrodes avec schwei ?- Matériau
  • Arc force???C'est un système automatisiertes la stabilisation des arc, unabh ?ngig de l ?nge
  • Durée spécifique : 60%, diamètre du fil : 0,6 ?Courant de sortie 1,0, MMA : 20 ?200 ?A

Dans certains cas, vous serez amené à découper la pièce de métal à utiliser pour la soudure. Pour être précis, commencez par marquer sur la pièce de travail l’endroit précis où elle devra être coupée. Lorsqu’une coupe droite est nécessaire, le marquage doit être fait à l’aide d’une règle ou de tout autre objet droit. Après le marquage, il faut serrer le métal pour l’empêcher de bouger, et lancer la coupe. Lorsque vous coupez une grande longueur, utilisez un long objet droit comme guide de découpe.

Etape n°4

Placez les pièces coupées dans les positions précises avant de démarrer le soudage. Cela devient d’autant plus facile que la découpe a été réalisée comme il faut. Assurez-vous que les pièces sont fermes et bien positionnées.

Etape n°5

Mettez le poste à souder en marche et réglez tous les paramètres nécessaires. Cela dépend du métal que vous voulez souder, de son épaisseur et de son type. Certains métaux ont des paramètres de soudage extrêmement précis. Il faut en tenir compte lors du réglage du poste à souder pour éviter le hors-piste. Il s’agira à présent d’être le plus régulier possible. Si vous êtes débutant, commencez par vous exercer sur de la ferraille sans valeur pour bien appréhender le processus et acquérir les bons réflexes avant de vous attaquer à votre projet. Vous allez par exemple voir que la fumée peut dans certains cas vous empêcher de voir où vous soudez exactement. Après avoir réaliser la soudure à proprement parler, utilisez une brosse pour enlever les scories qui ont pu se former afin d’obtenir une soudure propre, fonctionnelle et durable. Vous pouvez recourir au meulage doux pour obtenir une soudure plus nette.