Comparatif des lampes à souder

Aucun outil de travail ne peut se targuer d’être aussi divertissant à observer qu’une lampe à souder. Les éclairs d’étincelles qui jaillissent d’une lampe à souder en plein travail sont captivants ! Mais ne vous laissez pas attirer par la pyrotechnie : ces étincelles sont en réalité de petits morceaux de métal fondu qui se détachent lors des travaux de soudage et de brasage. La lampe à souder produit une flamme exceptionnellement chaude et exploite cette chaleur pour mouler et couper le métal. Cela est rendu possible par l’utilisation de gaz hautement combustibles dans des proportions maîtrisées… c qui rend l’outil dangereux s’il est utilisé par des personnes non averties. Des pressions inadéquates, une mauvaise manipulation de l’équipement, des étincelles excessives et des ateliers peu ventilés peuvent conduire à des incendies, voire à des explosions mortelles.

L’invention de la lampe à souder à la fin du XIXe siècle a tout simplement révolutionné le processus de soudage. Les plus anciennes preuves connues de soudure, ou d’assemblage de pièces métalliques par application de chaleur, remontent à plus de 3 000 ans. Au Moyen Âge, le processus s’est considérablement développé et la forgerie était un métier très courant. La lampe à souder permettait de couper et de souder plus précisément le métal en concentrant une température élevée sur un petit point de contact.

Les soudeurs et les plombiers ne sont pas les seuls à manier les lampes à souder. Elles peuvent également être utilisées par des particuliers, à la maison, pour diverses tâches, comme la réparation des bijoux, les barbecues, la cuisine, divers travaux de réparation, etc. Dans cet article de synthèse, nous allons vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur la lampe à souder, pour vous donner par la suite notre comparatif des meilleurs modèles.

Les composants des lampes à souder

Les lampes à souder à gaz, aussi professionnelles soient-elles, restent des appareils assez simples, voire parfois rustiques. Leur conception de base n’a pas vraiment changé au cours du siècle dernier. La lampe à souder professionnelle se compose généralement d’une bouteille de gaz combustible, d’une bouteille d’oxygène, de deux régulateurs de gaz, de deux tuyaux, d’une torche et d’une pointe ou buse.

Les régulateurs sur les culasses contrôlent la pression et le débit du gaz. Il est essentiel de les adapter aux pressions appropriées pour prévenir les explosions et les incendies. Le détendeur possède deux manomètres : un manomètre à haute pression qui indique la pression du gaz dans le réservoir, puis un manomètre à basse pression indique la pression du gaz pour l’alimentation du tuyau et de la lampe à souder.

Les tuyaux qui relient les cylindres en acier à la torche sont fabriqués dans un matériau solide et flexible (généralement du caoutchouc). Pour éviter toute confusion, le tuyau contenant l’oxygène est généralement vert, tandis que le tuyau contenant le gaz combustible est rouge. La tête de la torche possède deux boutons circulaires contrôlant le débit de l’oxygène ou du gaz combustible. La pointe se fixe à la tête de la torche, et on la changera en fonction de la tâche à accomplir et du gaz utilisé. Lorsqu’une lampe à souder est utilisée pour couper du métal, un tuyau d’oxygène envoie un flux supplémentaire d’oxygène directement au centre de la flamme, ce qui augmente son intensité. Enfin, l’allumeur, comme celui d’une cuisinière à gaz, permet, comme son nom l’indique, d’allumer la torche. On vous déconseille formellement d’allumer ces torches avec un briquet ou une allumette à cause de la température dangereusement élevée des flammes.

Mais qu’est-ce qui empêche la lampe à souder d’exploser dans ces conditions si particulières ? La présence de certains dispositifs de sécurité prévient tout risque d’accident. Ils sont généralement assurés par des clapets anti-retour fixés aux régulateurs et à la tête de torche pour empêcher le gaz de refluer par le tuyau ou la bouteille. La pression dans le tuyau doit toujours être supérieure à la pression au niveau de la tête de la torche. Si cela se produit, le clapet anti-retour se ferme, coupant l’alimentation en gaz. Le dispositif anti-retour de flamme se fixe à un régulateur et se compose généralement d’un clapet anti-retour et d’une barrière anti-flamme qui laisse passer le gaz mais pas la flamme.

La lampe à souder : quid du gaz ?

Les lampes à souder peuvent utiliser différents gaz selon le type de travail effectué. Les torches à gaz professionnelles utilisent de l’acétylène ou du gaz MAPP (un mélange de méthylacétylène-propadiène) avec de l’oxygène, tandis que les lampes à souder « domestiques » utilisent généralement du butane ou du propane.

Commençons par l’acétylène. Bien que très efficace, l’acétylène (C2H2) est un gaz combustible volatil. La volatilité provient de la triple liaison carbonée de l’acétylène. Ce type de lien peut contenir une quantité considérable d’énergie qui se libère lorsqu’il est allumé. Cependant, la nature instable du lien signifie qu’il peut soudainement exploser s’il n’est pas maintenu à la pression appropriée (entre 1 et 20 bars). Même les chocs soudains et les petites secousses peuvent provoquer une explosion. La dissolution de l’acétylène dans l’acétone permet de le rendre plus stable, mais il reste dangereux et doit être stocké correctement, c’est-à-dire de manière verticale, sinon l’acétone peut entrer en contact avec les autres équipements tels que les régulateurs, les tuyaux ou la tête de torche, et les endommager.

Par rapport à l’acétylène, le gaz MAPP, qui est composé de méthylacétylène et de propadiène, est beaucoup moins dangereux. Contrairement à l’acétylène, le gaz MAPP n’est pas susceptible d’exploser si la bouteille est frappée ou cognée. Il peut également résister à des pressions plus élevées, ce qui signifie qu’il est bon pour les travaux sous-marins, comme la réparation de navires. Bien que les flammes des gaz MAPP ne puissent pas brûler aussi fort que celles de l’acétylène, certains prétendent qu’elles atteignent ou dépassent les performances de l’acétylène dans le soudage.

Parce que l’oxygène est nécessaire pour entretenir toute flamme, il joue également un rôle essentiel dans le mode opératoire des lampes à souder. Si ce gaz est naturellement présent dans l’air, une bouteille d’oxygène comprimé est-elle vraiment nécessaire ? Oui, car sans l’oxygène comprimé, ni l’acétylène ni le gaz MAPP ne brûleraient aussi ardemment. L’oxygène agit comme un accélérateur (catalyseur), aidant le carburant à brûler à une température plus élevée.

Les lampes à souder utilisent généralement de l’oxygène et de l’acétylène (d’où le nom de « chalumeau oxyacétylénique ») car ensemble, ils produisent des flammes allant de 2 760° C à 3 316° C. En réalité, la combinaison d’oxyacétylène produit des flammes plus chaudes que toutes les autres combinaisons de gaz. L’ajout d’oxygène pur à la flamme augmente la performance de l’acétylène de plus de 538°C, et celle du gaz MAPP de plus de 815° C.

Compte tenu des flammes vives, il est important de savoir ce que vous faites avant d’allumer votre lampe à souder. Dans la prochaine section, nous examinerons les mesures de sécurité nécessaires à un travail de soudage serein.

Les précautions d’usage pour utiliser votre lampe à souder en toute sécurité

Avant de mettre en marche une lampe à souder de qualité professionnelle, vous allez devoir vous équiper en conséquence pour vous protéger, avec des gants, des vêtements amples, un tablier, des lunettes de protection ou encore un masque complet assombrissant en raison de la luminosité intense de la flamme. Ce modèle signé Tacklife est un must pour tous les adeptes du soudage ! 

Sale
Casque de soudage,Tacklife PAH03D avec classe optique: 1/1/1/1,zone de vision élargie(100*73mm) Gamme d'ombre complète4/4-8/9-13/pour plus des modes(TIG MIG MAG etc)/en polyamide résistant aux chocs
  • 【La classe optique supérieure】La classe optique est 1/1/1/1 vous et vos yeux la meilleure protection, Démarrage automatique quand il y a des lumières , Quatre points photosensibles, pour une visibilité claire à différents angles
  • 【Super Large View Area】100 x 73 mm,Près de 2 fois la surface de la fenêtre d'un masque normal, avec 4 capteurs haut de gamme,offrant un champ de vision plus clair et lumineux et une bonne ventilation; Le bouton de retard et de sensibilité sans palier est réglable; Conception compatible avec la loupe
  • 【Large gamme d'applications】Gamme complète de teintes 4 / 4-8 / 9-13, numéro de couleur complet pour la plupart des modes de soudage conventionnels (découpe au plasma TIG MIG MAG MMA et plus)
  • 【Conception en matériel PA】Polyamide (Nylon) résistant aux chocs, plus léger que le PP ordinaire, résistant aux chocs, résistant à la chaleur, résistant à l'abrasion, ignifuge avec des propriétés ignifuges plus élevées
  • 【Garantie de 24 mois pour achat sûr】1 x Tacklife PAH03D Casque de soudage professionnel, 1 x Sac de casque soudage, 6 x Verres de protection, 1 x Manuel d'utilisation, 24 mois de garantie, Notre service amical répond dans les 24 heures

Il est essentiel d’assurer une bonne ventilation, d’avoir un extincteur à portée de main, de vérifier fréquemment l’absence de fuites et de porter des vêtements sans taches de graisse ou d’huile pour prévenir les blessures et les risques d’accidents. Mieux encore : portez des vêtements ignifuges et des chaussures à semelles compensées.

Vous serez content d’avoir pris ces précautions à priori exagérées si quelque chose venait à mal tourner pendant que vous utilisez votre lampe à souder, comme un retour de flamme ou une fuite de gaz. Le retour de flamme se produit lorsque la flamme s’éteint avec un fort bruit. Une pression de gaz insuffisante ou le fait de toucher la pointe du chalumeau avec le matériau travaillé ou accidentellement avec le plan de travail provoque ces retours de flamme qui, bien que surprenants, ne vous feront pas de mal. Le retour de flamme se produit lorsque la flamme se retire dans la torche à cause de pressions inadéquates ou d’un blocage. Si vous pensez qu’il y a un retour de flamme, fermez immédiatement les deux bouteilles de gaz.

Une pluie d’étincelles provenant d’un poste de travail à la lampe à souder peut également être source de problèmes. Une quantité d’étincelles élevée est généralement un indicateur d’un problème de fonctionnement. Lorsque les étincelles jaillissent excessivement et se projettent assez loin, cela peut signifier que les pressions de gaz sont trop élevées.

Le top 4 des meilleures lampes à souder

Pour choisir les meilleures lampes à souder du marché, nous nous sommes basés sur les critères de la sécurité, de la fiabilité, du rapport qualité – prix et du retour des utilisateurs ainsi que de nos équipes. Pour les travaux qui nécessitent des précautions d’usage comme le soudage et le brasage, nous préférons nous limiter aux marques les plus connues qui présentent des gages de sécurité comme Campingaz, Kemper ou encore Providius.

#1 La lampe à souder Soudogaz de Campingaz

Cette lampe à souder multi-usage  est dotée d’un brûleur en laiton et d’une flamme ajustable, avec une température de flamme maximale d’environ 1 750° C. Campingaz est connue pour ses équipements de qualité, et cette lampe à souder Soudogaz ne fat pas exception à la règle. La cartouche perçable embarque un mélange butane – propane haute performance (80 – 20). L’installation est facile : il suffit d’insérer la cartouche perçable et de lancer le travail. Notez que cette lampe à souder est livrée avec une cartouche C206 compatible avec une utilisation intensive et longue durée.

Campingaz Lampe à souder X 2000 + Campingaz 3000002290 Cartouche de Gaz, Bleu, 190 g
  • Lampe à souder multi-usage haute qualité avec un brûleur en laiton et flamme ajustable
  • Température de flamme : 1750°c
  • Haute performance et qualité : Cartouche perçable avec mélange butane/propane haute performance (80/20) ; fabrication et contrôle qualité dans notre propre usine en Europe (Lyon, France)
  • Installation facile : Insérer la cartouche. Les cartouches perçables ne peuvent pas être déconnectées quand elles ont été branchées. Adapté à une utilisation plus intensive/longue durée.

Cette lampe à souder est fabriquée en France, dans l’usine Campingaz de Lyon. C’est un bon matériel, fiable et efficace à un prix abordable, qui brille par sa robustesse, ses cartouches économiques  et sa fiabilité, mais qui peut pêcher sur des travaux nécessitant une certaine précision. Notre conseil : pour remédier à cela, notamment sur les travaux de plomberie, vous pouvez simplement changer la buse en optant pour un modèle Campingaz plus fin. Comme vous le lirez dans le mode d’emploi, laissez la lampe à souder prendre son rythme pendant une quinzaine de secondes avant de commencer le travail pour éviter les démarrages poussifs.

CAMPINGAZ C206 GLS Cartouche de Gaz Perçable, Bleu, 190 g
  • Haute performance et qualité : Cartouche perçable avec mélange butane/propane haute performance (80/20) ; fabrication et contrôle qualité dans notre propre usine en Europe (Lyon, France)
  • Installation facile : Insérer la cartouche. Les cartouches perçables ne peuvent pas être déconnectées quand elles ont été branchées. Adapté à une utilisation plus intensive/longue durée.
  • Système de verrouillage à gaz : Le système empêche la majeure partie du gaz résiduel de s'échapper de la cartouche lorsqu'on la débranche accidentellement de l'appareil.
  • Compatibilité et disponibilité : convient à tous les appareils Campingaz fonctionnant sur cartouches perçables (ex : Bleuet 206 Plus, Lumogaz C206) ; disponibilité mondiale dans plus de 50 pays.
  • Détails : Cartouche de gaz C 206 GLS CAMPINGAZ ; Dimensions env. 9 x 9,5 cm ; poids : 280 g; capacité/gaz : 194 g ; idéal pour le camping, jardin, balcon ou terrasse

#2 La lampe à souder chalumeau Kemper

Il s’agit d’un kit à souder prêt à l’emploi  qui fait des émules auprès des bricoleurs et autres aficionados des travaux de soudage, de brasage et de dessoudage. Ce kit contient donc une lampe à souder Kemper, 4 cartouches de 190 grammes perçables avec sécurité stop gaz et un mode d’emploi. Contrairement au modèle Campingaz présenté précédemment, cette lampe à souder Kemper embarque un système d’allumage piezo. L’appareil est conçu en acier avec une peinture antichoc, un verrou de sécurité et une poignée ergonomique.

Lampe à souder chalumeau allume-feu Kemper et 4 bouteilles gaz butane sécurisé
  • Kit lampe à souder KEMPER + 4 cartouches 190g Perçable sécurité stop gaz. Système Allumage piézo.Conçue en acier avec peinture antichocs et verrou de sécurité avec poignée ergonomique.Idéel pour tous travaux domestiques et courants.Température de la flamme 1200°. Poids du pack 2.2 kg
  • Système d'allumage piezo
  • Température de la flamme 1200°
  • Autonomie : + de 8 heures
  • Conçue en acier avec peinture antichocs, verrou de sécurité et poignée ergonomique.

Cette lampe à souder signée Kemper propose une température de flamme moyenne de 1 200° C, ce qui en fait un appareil surtout utile pour les travaux domestiques courants. Avec une belle autonomie de 8 heures, vous allez pouvoir utiliser cette lampe à souder avec un certain confort pour réaliser des travaux de soudage, de brasage et de dessoudage sans prise de tête. En somme, on reste sur du matériel classique, fiable et robuste, qui peut manquer de précision mais qui fera largement l’affaire pour des travaux de bricolage basiques. Vous apprécierez l’excellent rapport qualité – prix, caractéristique de la majorité des produits de soudage de la marque Kemper.

#3 La lampe à souder piezo de Providus

Ce kit à souder signé Providus  contient une lampe à souder, 4 cartouches de 190 g perçables (butane/propane) et un mode d’emploi. On retrouve bien entendu le système de sécurité stop gaz, la peinture antichoc, la conception en acier, le verrou de sécurité et la poignée ergonomique, avec un design proche du modèle Kemper proposé plus haut. On reste également sur une température de flamme maximale de 1 200° C, mais le poids du kit est deux fois moins élevé que le modèle Kemper (1,2 kg à la balance).

Lampe à souder coque acier PROVIDUS Allumage piezo + 4 cartouches gaz 190g Verrou sécurité stop gaz KIT PG900M
  • Kit lampe à souder PG900M avec 4 cartouches de 190g perçable et sécurité stop gaz. Système d'allumage piézo.Poignée et gâchette d'allumage très robuste Conçu en acier avec peinture antichocs, un verrou de sécurité et poignée ergonomique.Idéal pour tous travaux domestiques et courants. Température maxi de la flamme 1200°. Poids du Kit 1.2 kg
  • Produit compact et ergonomique
  • Produit polyvalent grâce à ça multitude tâche réalisable
  • Faible consommation de gaz avec 89 g/h
  • Allumage piezo

On apprécie le côté compact et léger de cette lampe à souder qui permet de travailler sans mettre ses bras à rude épreuve, notamment sur des travaux de soudage et de brasage longs. L’appareil consomme peu de gaz, avec un rendement de 89 g/h. L’allumage piezo vous facilitera la vie. Chaque cartouche donne une autonomie moyenne de 8 heures de travail (pour 2 heures en continu). Vous allez pouvoir réaliser tous les travaux courants, que ce soit au niveau de la plomberie, du dégel de canalisation, du décapage de peinture, de la soudure, du brasage, etc. Ce produit est assorti d’une garantie fabricant de 2 ans.

#4 La lampe à souder Kemap de Kemper

On monte en gamme avec ce modèle signé Kemper , qui permet un soudage et brasage en toutes positions, avec une température maximale de 3 300° C. Vous avez le choix entre deux buses : fine ou turbo, pour un large panel de travaux de réparation (plomberie, tuyauterie, plastique, etc.). Vous n’aurez pas de mal à gérer certains travaux de précision grâce à la buse fine qui concentre la flamme. Cette lampe à souder Kemper utiliser du gaz MAP et embarque deux brûleurs. Elle remplacera aisément un chalumeau pour réaliser une brasure cuivre, aluminium et argent. Vous pouvez également utiliser cette lampe Kemper pour souder et réparer les tuyaux en cuivre sans problème et en toute sécurité.

Lampe à souder Kemap de Kemper
  • Toute position
  • 3300 °C
  • 2 buses : fine ou turbo
  • Gaz MAP

De par son côté compact et léger, cet appareil est tout indiqué pour les interventions express qui ne peuvent être réalisées par un chalumeau encombrant. L’allumage piezo, le système de blocage de sécurité et la possibilité de régler la flamme complètent les belles caractéristiques techniques de cette lampe à souder qui fonctionne dans toutes les positions, tête en haut et tête en bas. La buse turbo permet une soudure forte pour les matériaux récalcitrants ou les conditions de soudage difficiles. L’appareil est livré avec :

  • Deux recharges de gaz Kemper Pro de 1 litre ;
  • Deux buses et brûleurs interchangeables ;
  • Une poignée ergonomique.

En mode turbo, cette lampe à souder déploie une puissance impressionnante de 3 700 watts pour une autonomie comprise entre 1h30 et 5h50. En mode « buse fine », elle déploie une puissance de 600 watts pour une autonomie comprise entre 8h30 et 16h40.