Le test du fer à souder TS100

En général, lorsque vous achetez un fer à souder, vous devez faire un choix clair : vous pouvez acheter un fer à souder à température fixe, à peine plus grand qu’un stylo ou un tournevis et qui se branche directement sur secteur… ou vous pouvez acheter une station de soudage à température contrôlée qui relie le fer à un boîtier de commande et d’alimentation assez encombrant mais diablement puissant.

Le fer à souder TS100 est un modèle intermédiaire, qui se situe entre les deux extrêmes. Compact et léger (format « crayon »), il concentre des fonctionnalités surprenantes empruntées aux postes à souder. Voici notre test grand format de cet incontournable de la boîte à outils !

Un fer à souder qui surpasse les stations de soudage milieu de gamme

Si vous êtes un bricoleur en herbe qui se contente de souder sur des fers premier prix, le modèle TS100 sera pour vous une véritable révélation . Petit, léger, précis, performant et high tech (microprocesseur et firmware surprenants), il vous permettra de passer un cap sans investir dans une station de soudage huppée.

No products found.

Vous recevez un boîtier sobre, noir avec un logo, sous forme de tiroir contenant la notice et les éléments de votre fer à souder. Première (bonne) surprise : contrairement à ce que l’on retrouve dans la majorité des fers à souder de cette catégorie, la panne et l’élément chauffant sont combinés. Il s’agit donc d’une seule pièce. Quel avantage ? La température affichée dans l’écran est précisément celle de la panne, et non de l’élément chauffant, ce qui vous permet de maîtriser votre travail au moindre degré ! En effet, les températures affichées par les fers à souder classiques ne sont JAMAIS celles de la panne qui est en contact direct avec le matériau à souder.

Nous avons mentionné un écran… vous avez bien plus que ça avec ce fer à souder. Il embarque en effet, un microprocesseur de la marque STM32, mais aussi un capteur de température précis et un accéléromètre intégré. On est donc largement au-dessus des stations à souder premier prix et même milieu de gamme… sans le côté encombrant !

Le fer à souder TS100, pour une expérience de soudage sur mesure

Alors oui, le fer à souder TS100 embarque un firmware qui fait l’unanimité auprès des utilisateurs. Il vous permettra de faire le job en configurant la température de chauffe via les deux boutons de façade. Toutefois, il ne permet pas forcément d’exploiter le fer à souder au maximum de ses capacités… et c’est ici qu’intervient la communauté des soudeurs bricoleurs informaticiens ! En effet, Vous allez pouvoir télécharger une mise à jour qui dope les performances de la bête pour une expérience de soudage sur mesure ! Pour ce faire, rendez-vous sur ce Github.

Vous aller pouvoir paramétrer, en vrac, un mode « Boost », un minuteur pour l’extinction de l’appareil ou sa mise en veille, un nouveau mode d’affichage, notamment pour les utilisateurs gauchers, une alerte visuelle en cas de baisse de température, un calibrage automatique de la température de la panne du fer à souder, etc. La fonctionnalité de mise en veille vous permettra de prolonger la durée de vie des pannes d’origine livrées avec le fer à souder. Grâce à l’accéléromètre intégré, le fer à souder TS100 se met en veille automatiquement lorsqu’il ne détecte pas de mouvement pendant un certain moment (ce temps d’inactivité est paramétrable via le firmware). La mise en veille fait baisser la température à environ 200° C pour préserver la panne. Aucun risque donc d’oublier votre panne sous une température de chauffe extrême qui l’expose à l’usure accélérée et à l’oxydation.

Cerise sur le gâteau : vous êtes développeur et adepte du Do It Yourself ? Vous allez pouvoir bricoler votre propre firmware pour gérer ce fer à souder comme bon vous semble. Le code est en effet accessible à tous. A vous de jouer !